Le football à Saint Jean de Luz depuis 110 ans

Retrouvez toutes les infos sur les entraînements, les convocations, et plus dans ce menu...

ACTUALITES

LES SENIORS A L'HEURE DU BILAN

06/17/2019

LES SENIORS A L'HEURE DU BILAN

Plus de 60 joueurs pour 3 équipe, voilà qui témoigne d'une belle vitalité...

D’autant plus qu’elles sont véritablement identitaires et sentent bon les rives de la Nivelle, de la Bidasoa et autre Untxin. La majorité de l’effectif sort même de l’Arin. Voilà un facteur important de motivation pour tous ceux qui fréquentent aujourd’hui l’école de foot et les équipes « Jeunes ». Messieurs les entraîneurs ne manquez pas de le dire et redire à vos joueurs. Certes on y parle le Basque moins qu’autrefois mais on entend vite que l’on n’est pas du Nord !Un « encadrement maison », des U19 que l’on intégre progressivement, la meilleure des recettes pour transmettre cet « esprit club » qui constitue notre ADN. Faire avec ce que l’on a, rien de mieux pour travailler sereinement dans la durée et bâtir sur du solide. Il y a peut-être mieux ailleurs mais chez nous on vit bien… et ça n’a pas de prix. L’honneur, le maillot, la camaraderie, l’effort : les mots ont un sens et on y veille jalousement.

Objectif atteint pour les Séniors A avec un maintien somme toute assez confortable obtenu déjà à trois journées de la fin. 7ème sur 12 de la R1 (niveau de championnat amateur régional le plus élevé). Pas si mal si l’on tient compte de la présence de trois grosses cylindrées aux moyens infiniment supérieurs. Meilleure équipe départementale de la poule, un parcours en coupe de France que l’on n’avait pas atteint depuis 14 ans (qualification pour le 5ème tour). Le travail de Juliens Milhères une fois de plus a payé mais avec lui, il ne saurait en être autrement. C’est une valeur sûre.

Plus compliqué pour la B. On peut même parler de grande déception avec une descente en District que la 1ère partie de la saison ne laissait pas présager. La spirale de l’échec a entraîné une dégringolade fatale sur la 2ème partie de la saison. La multiplication des « petites défaites » sans jamais véritablement démériter conséquence probable d’une perte de confiance aux multiples facteurs, une barre que l’on n’arrive pas à redresser… et voilà ! Nil doute que les joueurs auront à cœur de prendre leur revanche la saison prochaine et de montrer qu’ils valent mieux que l’image qu’ils viennent de donner. Le challenge sera d’autant plus intéressant qu’ils seront confrontés à un championnat au niveau élevé. Un grand merci au « coach » Thomas Tapia qui rechaussera les crampons de joueur à la rentrée.

Parcours diamétralement différent pour un même résultat final pour la C qui avait été repêchée pour monter et s’est donc trouvée d’entrée confrontée à un championnat difficile puisque la moitié de la poule descendait du niveau supérieur à cause de la réforme du championnat. La nécessaire période d’adaptation s’est traduite par une prise de retard en points considérable dans la 1ère partie du championnat. Ils ont eu le mérite de ne rien lâcher et de finir par terminer à une encablure du maintien. Saluons la performance de Nicolas Icher qui a réussi à garder tout le monde mobilisé jusqu’au bout. Il fallait le faire et c’est loin d’être partout le cas lorsque l’on est confronté à ce type de situation. Aupa Nicolas.

Laster arte.

RENOUVELLEMENT LICENCES PARTAGER LES BONS MOMENTS

LES MATCHS DU WEEK-END

LES DERNIERS RESULTATS

LES DATES A RETENIR

NOS PARTENAIRES

LE CHOEUR D'HOMMES

LIENS UTILES

SUIVEZ NOUS AUSSI SUR :

Facebook