Le football à Saint Jean de Luz depuis 110 ans

Retrouvez toutes les infos sur les entraînements, les convocations, et plus dans ce menu...

ACTUALITES

LE PERE NOEL BIEN EVIDEMMENT.

12/27/2018

LE PERE NOEL BIEN EVIDEMMENT.

Il faut croire que le vieux Monsieur barbu a une solide mémoire...

Enracinée dans la répétition de cette mystérieuse migration annuelle dont on s’efforce en vain d’en saisir l’origine. Finalement on ne sait ni où il habite ni d’où il vient même si certains observateurs particulièrement curieux ont cru déceler en voyant ses pieds un vague air de famille avec un certain monsieur qui finalement viendrait de beaucoup moins loin que l’on ne pense (le nom de l’ancienne ferme Kéchiloa aurait été avancé mais ce n’est qu’une hypothèse peu crédible !). Par contre ce dont on est sûr, c’est qu’il est généreux puisque c’est toujours la hotte pleine qu’il nous rend visite. Tradition parfaitement respectée une fois de plus pour le bonheur des petits et des grands.

En cette soirée du vendredi le foyer s’était mis sur son trente et un pour le recevoir et lui faire honneur. Dans cette première étape il s’agissait de récompenser les dirigeants, les joueurs et leurs enfants. Buffet abondamment garni pour les uns, cadeaux pour les autres, chacun y a trouvé son compte et dieu sait s’il y avait du monde. Preuve faite au passage que le poids des ans n’empêchait pas le vénérable Ancien d’avoir une mémoire d’une extraordinaire jeunesse (certains parlaient même de miracle !).

Afin de ne pas abuser d’une condition physique exemplaire mais qu’il convient de ménager vu son âge avancé, il avait délégué ses pouvoirs au CAF (Club des Amis du Football) pour financer auprès de notre ami Xabi Garat l’accueil au Sélect le lendemain, de toute la jeunesse de l’école de foot et lui offrir la projection de « Mia et le Lion blanc ». Pour faire bonne mesure chacun s’est vu remettre un magnifique drap de bain avec l’écusson du club.

Il n’y a pas à dire, le Père Noël une fois de plus avait bien fait les choses peut-être aussi après tout parce que l’Arin le mérite. L’ancien Président Bixente Badiola avait coutume de rabâcher haut et fort à qui voulait l’entendre que « nous n’étions pas un mauvais cheval ». Certainement il devait avoir raison.

URTE BERRI ON OSASUNAREKIN HISTOIRE DE PARTENARIAT

Vos articles

ARIN KUTZUTZU

AGENDA

LES MATCHS DU WEEK-END

LES DATES A RETENIR

LES DERNIERS RESULTATS

NOS PARTENAIRES

LE CHOEUR D'HOMMES

LIENS UTILES

SUIVEZ NOUS AUSSI SUR :

Et Google+

Facebook